Le SFP en un coup d’œil

Le commerce intérieur des produits de la pêche dans les États membres de l’UE est soumis à une réglementation spécifique en termes de conditions sanitaires, qui vise à protéger la santé des consommateurs. En conséquence, les produits importés doivent

Vers un développement informatique en appui aux systèmes d’inspection

La traçabilité constitue une exigence fondamentale pour l’application effective et efficace des contrôles officiels de la sécurité des aliments dans le domaine de la pêche. Le système de gestion de l’information d’une Autorité Compétente (AC) doit être en mesure de fournir les dossiers et les conclusions des démarches vers l’agrément des outils de production, des sites de débarquement et des établissements, ainsi que les résultats des inspections de suivi, ceux des tests de laboratoire ou encore les dossiers de certification des produits exportés.


En savoir plus

L’utilisation du système TR@CES peut faciliter l’accès aux marchés

TR@CES est un outil internet pour faciliter l’accès des pays tiers au marché européen par la mise à disposition d’un support informatisé pour la production des certificats sanitaires exigés, dans toutes les langues officielles de l’UE.


En savoir plus

Fourniture d’équipements et services aux ACP

Le programme SFP se clôturera complètement le 30 novembre 2010. De 2003 à 2010, quelque 44 pays ACP ont bénéficié de son soutien. Environ 160 missions sur le terrain ont été menées au cours des 2 dernières années. Ces deux dernières années le programme SFP aura lancé des appels d’offres pour environ €7,8 million d’équipements destinés aux services d’inspection de 42 pays ACP/OCT et aux laboratoires de 20 pays ACP. Ces équipements sont actuellement en route vers ces pays.


En savoir plus

L’Érythrée souhaite redevenir exportatrice

Avec 1 200 kms de côtes donnant sur la Mer Rouge et plus de 350 îles, l'Érythrée dispose de ressources halieutiques importantes. Ce pays africain a d’ailleurs été un exportateur de poissons (des coraux et pélagiques, entiers vidés ou en filets) ainsi que de crevettes, à destination de l'Italie, de l'Allemagne, du Royaume-Uni, des Pays-Bas ou encore de la Grèce. Mais depuis 2007, le volume des exportations est tombé, selon Eurostat, à environ seulement 10 tonnes annuelles. En 2010, le gouvernement de l’Erythrée a donc fait de l’exportation des produits de la mer vers l’Europe une priorité, et ce, alors que le pays a réalisé cette dernière décennie, de lourds investissements en termes de nouvelles usines, de navires ou de sites de débarquements.


En savoir plus

Nouveau guide pour la conception pratique de sites de débarquement rudimentaires conformes aux normes internationales modernes en matière de sécurité alimentaire pour le secteur de la pêche artisanale

Pour être en mesure de prendre une part active dans les efforts de réalisation des objectifs de développement, les artisans pêcheurs doivent pouvoir garantir que leurs produits sont propres à la consommation.


En savoir plus

Des résultats concrets pour les missions sur les Îles de Sainte Hélène et de Tristan da Cunha

Perdues dans l’Atlantique Sud et séparées par des milliers de kilomètres d’eau, les îles de Sainte Hélène et de Tristan da Cunha composent, avec l’île de l’Ascension, un territoire outre-mer du Royaume-Uni unique. Situation oblige, toutes deux ont développé des activités halieutiques. Les opérateurs et l’administration de Sainte Hélène souhaitaient pouvoir continuer à exporter vers l’Union Européenne, et ceux de Tristan da Cunha voulaient accéder à ce nouveau marché.


En savoir plus