Résolution sur le régime d'importation dans l'UE

Le 8 juillet, le Parlement européen a adopté par 374 voix pour, 13 voix contre et 11 abstentions, une résolution sur le régime d'importation dans l'Union européenne des produits de la pêche et de l'aquaculture (PPA) dans la perspective de la réforme de la politique commune de la pêche (PCP).

« Meilleure formation pour des aliments plus sains » : Une activité croissante chaque année

L’initiative « Meilleure formation pour des aliments plus sains » de la Commission européenne a organisé, en 2009, 110 événements qui ont réuni 5 000 participants. Ces chiffres sont indiqués dans le quatrième bilan annuel de ce programme dont l’objectif est de former le personnel de contrôle des États membres et les participants de pays tiers dans les domaines sanitaire (sécurité sanitaire des aliments et aspects vétérinaires) et phytosanitaire. Une augmentation de ces chiffres est d’ores et déjà annoncée pour 2010. Cet intérêt croissant est en grande partie lié à des facteurs tels que les crises alimentaires, la prise de conscience des consommateurs, la mondialisation du commerce des denrées alimentaires et le manque d’harmonisation dans la mise en œuvre de la législation alimentaire et des contrôles officiels.

L’utilisation du système TR@CES peut faciliter l’accès aux marchés

TR@CES est un outil internet pour faciliter l’accès des pays tiers au marché européen par la mise à disposition d’un support informatisé pour la production des certificats sanitaires exigés, dans toutes les langues officielles de l’UE.

Un pays tiers qui désire faciliter ses exportations vers l’UE peut adhérer à TR@CES et les opérateurs économiques doivent s’adresser aux Autorités Compétentes de leur pays pour que le pays puise adhérer au système.

Les Autorités Compétentes (AC) de tous les pays ACP qui souhaitent faciliter l’exportation de produits alimentaires vers l’UE peuvent adhérer au réseau TR@CES. Les pays tiers qui utilisent actuellement TR@CES dans le cadre de leurs échanges commerciaux avec l’Union européenne sont les suivants :

• Pays tiers dans le cadre d’accords spécifiques:

L’EFSA a publié son rapport annuel 2009

Fondée en 2002 en réponse aux crises alimentaires successives (vache folle, dioxine…), l’EFSA (European Food Safety Authority) joue un rôle essentiel dans le domaine de la sécurité des aliments et de l’évaluation des risques. L’Autorité renforce chaque année son soutien à ses partenaires chargés de la gestion des risques au sein de la Commission européenne, du Parlement européen et des États membres, qui s’appuient sur ses conseils. En 2009, le nombre de demandes d’avis est passé d’environ inversé 317 contre 285 en 2008. En conséquence, 636 productions scientifiques ont été émises, soit 30 % de plus par rapport à 2008.

L’expertise de l’EFSA dans le secteur de l’évaluation des risques couvre la chaîne alimentaire dans sa globalité, « du champ à l’assiette ».  Elle œuvre dans tous les domaines associés à la sécurité des aliments destinés à l’alimentation humaine et animale, à la santé et au bien-être des animaux, à la nutrition, ainsi qu’à la protection et la santé des plantes.